Ressources de Papillions Nocturnes - schinia

Formats de rechange

Une nouvelle espèce de Schinia Hübner, 1818 (Lepidoptera : Noctuidae) du sud de l'Oregon

Jim T. Troubridge

Centre de Recherches agroalimentaires du Pacifique,
Agriculture et Agroalimentaire Canada,
6947 Hwy 7, P.O. Box 1000, Agassiz, BC V0M 1A0, Canada;
troubridgej@agr.gc.ca


Fabreries 27 : 101-104, Décembre 2002

Résumé. L'auteur décrit une nouvelle espéce de Schinia, S. lynda, de l'Oregon et en illustre l'adulte et les génitalia mâles et femelles, qu'il compare à S. felicitata (Smith).

Abstract. A new species of Schinia, S. lynda, is described from Oregon. The adults and male and female genitalia are illustrated and compared to those of S. felicitata (Smith).

Suite à de récentes améliorations apportées aux pièges lumineux traditionnels et à un intérêt accru pour les inventaires reliés à l'évaluation de la biodiversité, tant chez les amateurs que chez les professionnels, la découverte de nouvelles espèces de noctuelles (Noctuidae) a lieu a un rythme beaucoup plus rapide que celui des descriptions taxonomiques. En particulier, la faune des noctuelles de l'ouest du continent nord-américain est riche en éléments nouveaux qui nécessitent d'être décrits. Parmi celles-ci se trouve une espèce de Schinia Hübner, 1818 remarquable que je décris ici.

La méthode de préparation des génitalia et les termes pour les structures génitales sont ceux exposés par Lafontaine (1987).

Schinia lynda sp. nov

Localité type. Alkali Lake, Lake Co., Oregon.


Matériel type. Holotype mâle: USA, Oregon, Lake Co., Alkali Lake, 43°00'N 120°01'W, 4,100 pi. [1,250m], 24 May 2001, J. Troubridge; déposé dans la Collection nationale canadienne des insectes, arachnides et nématodes (CNC), Ottawa, Ontario. Paratypes : (80 mâles, 61 femelles) : USA, Oregon : même données que pour l'holotype (72 mâles, 55 femelles); Lake Co., Alkali Lake, 43°00'N 120°01'W, 4,100 pi. [1,250m], 21 May 2001, J. Troubridge (8 mâles, 5 femelles). Paratypes déposés dans la CNC, le United States National Museum (USNM) et la collection personnelle de l'auteur.

Description. Aspect externe des mâles et des femelles semblable (Fig. 1). Longueur des ailes antérieures 11-13 mm, moyenne 12.2 mm (N=30). Antenne filiforme; tête, palpes labiaux et collet prothoracique rose; thorax, tegulae et abdomen beige jaunâtre pâle. Surface supérieure des ailes antérieures rose; taches et lignes habituelles absentes sauf pour la ligne postmédiale qui est généralement absente mais légèrement visible sur quelques spécimens; zone subterminale beige jaunâtre; zone postmédiale avec quelques écailles beige jaunâtre éparses dans la cellule délimitée par R5, M1 et M2; frange beige jaunâtre. Surface supérieure des ailes postérieures gris brun; lunule discale à peine distincte; frange crème.


Génitalia mâles (Fig. 3). Uncus long et recourbé, non amenuisé, apex portant une petite épine. Valve très longue et étroite. Sacculus moins de 1/3 de la longueur de la valve. Clasper digitiforme, environ aussi long que la largeur de la valve qui le porte, avec apex arrondi. Digitus absent. Endothèque dépourvue d'armature; portion spiralée le plus souvent avec trois tours complets, extrémité pointée ventralement


Génitalia femelles (Fig. 2). Lobes de l'ovipositeur arrondis, munis de soies. Ostium bursae sclérotisé sur sa marge ventrale. Ductus bursae membraneux, environ aussi long que la longueur combinée du corpus bursae et de l'appendix bursae. Corpus bursae globuleux, avec un renflement du côté gauche et muni de quatre signa : un dorsal, un ventral, un à gauche et un à droite. Appendix bursae s'enroulant en spirale autour de la bande médiane sclérotisée, le plus souvent faisant trois tours complets; extrémité se terminant au niveau du ductus seminalis et pointée vers le ductus bursae.

Étymologie. Il me fait plaisir de dédier cette espèce à mon épouse Lynda, dont la patience et le soutien dans mes activités lépidoptérologiques n'ont cessé de m'étonner! C'est un nom en apposition.

Diagnose Schinia felicitata (Smith, 1894) est l'espèce la plus semblable à S. lynda. Schinia felicitata est répartie du nord du Mexique jusqu'au sud de la Californie et le sud-ouest de l'Utah (Hardwick 1996), en sympatrie avec la plante nourricière des larves, Oenothera deltoides deltoides Torrey et Frémont. Pour l'apparence externe, S. lynda ressemble à la forme la plus rosée de S. felicitata. Cependant, les ailes antérieures de S. lynda sont d'un rose intense alors que celles de S. felicitata sont généralement jaune beige avec seulement quelques écailles roses. Les ailes postérieures de S. lynda deviennent très graduellement plus foncées de la base vers l'apex, alors que chez S. felicitata la bordure externe très foncée contraste fortement et abruptement avec la base pâle. L'appendix bursae spiralée de S. lynda le plus souvent fait trois tours (Fig. 2) et son extrémité est dirigée vers le ductus bursae; chez S. felicitata, l'appendix le plus souvent fait trois tours et demi et son sapex est dirigé ventralement. Le ductus bursae de S. lynda est proportionnellement plus long que chez S. felicitata (comparé aux apophyses, au corpus bursae ou à l'appendix bursae). Chez S. lynda, la distance de l'ostium bursae à l'extrémité postérieure de la partie bulbeuse du ductus bursae (segment L2 sur la Fig. 2) est d'environ une fois et demi la distance de l'ostium bursae à l'extrémité des lobes de l'ovipositeur (segment L1 sur la Fig. 2); chez S. felicitata, cette distance est le double. Le corpus bursae de S. lynda est globuleux avec un renflement antérieur du côté gauche; celui de S. felicitata est ovale.

Répartition géographique et habitat. J'ai récolté S. lynda dans des dunes actives du haut plateau désertique du centre-sud de l'Oregon. Les adultes nocturnes volent à la fin de mai et au début de juin. Sur les dunes de la localité type de S.lynda pousse Oenothera deltoides var. piperi Munz, uneforme basse, couchée et moins arbustive qu'Oenothera deltoides deltoides j'y ai observé en juillet des traces d'alimentation larvaire que j'attribue à des larves de Schinia. Il est possible que cette plante soit l'hôte des larves de S. lynda.

Remerciements

Je remercie J. Donald Lafontaine et deux réviseurs anonymes pour avoir révisé le manuscrit et avoir suggéré plusieurs améliorations. Merci aussi Jean-François Landry pour avoir traduit en français le texte original anglais du manuscrit.

Références

Hardwick, D.F. 1996. A monograph to the North American Heliothentinae. Publié privément par l'auteur. 281 pages.

Lafontaine, J.D. 1987. The moths of America north of Mexico including Greenland. Fascicle 27.2. Noctuoidea (part) Noctuinae (part -Euxoa). The Wedge Entomological Research Foundation, Washington, D.C. 236 pages.

La description de cette image suit.

Schinia lynda. Figure 1, adulte mâle d'Alkali Lake, Oregon. Figure 2, génitalia femelles (J. Troubridge préparation 95872). Figure 3a, génitalia mâles avec édéage enlevé (J. Troubridge préparation 95860). Figure 3b, édéage avec endothèque dévaginée (J. Troubridge préparation 95860).

Formats de rechange

Aide sur les formats de rechange

Une nouvelle espèce de Schinia Hübner, 1818 (Lepidoptera : Noctuidae) du sud de l'Oregon (Version PDF, 463 Ko)