Abrus à chapelet (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

Les graines de l'abrus à chapelet (Abrus precatorius) contiennent une substance chimique extrêmement toxique appelée abrine, une protéine qui inactive les ribosomes. On la considère comme l'une des toxines végétales les plus toxiques connues.

DL 50 : 0,56 10-6g/kg chez la souris (Stirpe and Barbieri 1986). Kingsbury (1964) signale un seuil de toxicité de 0,00015 % du poids corporel chez l'humain. L'abrine produit des lésions très étendues du tissu lymphoïde s'accompagnant de mort cellulaire par apoptose chez les rats (Griffiths et al. 1987). Une seule graine bien mastiquée peut suffire à tuer un humain adulte (Kingsbury 1964).

Ces graines sont importées au Canada sous forme de colliers et peut-être d'autres objets décoratifs. Ce sont de jolies graines brillantes de couleur rouge et noir et d'une longueur de 5 à 8 mm environ (Hoy and Catling 1981).

Références :

  • Davis, J. H. 1978. Abrus precatorius (rosary pea). The most common lethal plant poison. J. Fla. Med. Assoc., 65: 189-191.
  • Gunn, C. R. 1969. Abrus precatorius: a deadly gift. Gard. J., 19:2-5.
  • Hoy, D. L., Catling, P. M. 1981. Necklaces from nature - seed jewelry. Davidsonia, 12: 63-77.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Stirpe, F., Barbieri, L. 1986. Ribosome-inactivating proteins up to date. FEBS (Fed. Eur. Biochem. Soc.) Lett., 195: 1-8.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Abrus precatorius L.
Nom(s) commun(s) :
abrus à chapelet
Nom de la famille scientifique :
Leguminosae
Nom de famille commun :
pois

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Abrus precatorius

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

Une plante ou parties d'une plante utilisées à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison.

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : abrus à chapelet - Recherche Google

Parties toxiques :

  • graines

Références :

  • Davis, J. H. 1978. Abrus precatorius (rosary pea). The most common lethal plant poison. J. Fla. Med. Assoc., 65: 189-191.
  • Gunn, C. R. 1969. Abrus precatorius : a deadly gift. Gard. J., 19:2-5.
  • Hoy, D. L., Catling, P. M. 1981. Necklaces from nature - seed jewelry. Davidsonia, 12: 63-77.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

L'abrine est une lectine d'Abrus precatorius; c'est aussi une protéine qui inactive les ribosomes. On la considère comme l'une des toxines végétales les plus toxiques connues.

DL 50 : 0,56 ?g/kg chez la souris (Stirpe and Barbieri 1986). Kingsbury (1964) signale un seuil de toxicité de 0,00015 % du poids corporel chez l'humain. Une seule graine bien mastiquée peut suffire à tuer un adulte. L'abrine produit des lésions très étendues du tissu lymphoïde s'accompagnant de mort cellulaire par apoptose. Le nombre de cellules en apoptose a augmenté dans l'intestin grêle de rats de laboratoire (Griffiths et al. 1987). Les graines de l'abrus à chapelet (Abrus precatorius) contiennent une substance chimique extrêmement toxique appelée abrine. Une seule graine bien mastiquée peut suffire à tuer un humain adulte (Kingsbury 1964).

Ces graines sont importées au Canada sous forme de colliers et peut-être d'autres objets décoratifs. Ce sont de jolies graines brillantes de couleur rouge et noir et d'une longueur de 5 à 8 mm environ (Hoy and Catling 1981).

Produits chimiques toxiques :

  • abrine

Références :

  • Davis, J. H. 1978. Abrus precatorius (rosary pea). The most common lethal plant poison. J. Fla. Med. Assoc., 65: 189-191.
  • Griffiths, G. D., Leek, M. D., Gee, D. J. 1987. The toxic plant proteins ricin and abrin induce apoptotic changes in mammalian lymphoid tissues and intestine. J. Pathol., 151: 221-229.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Stirpe, F., Barbieri, L. 1986. Ribosome-inactivating proteins up to date. FEBS (Fed. Eur. Biochem. Soc.) Lett., 195: 1-8.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Davis, J. H. 1978. Abrus precatorius (rosary pea). The most common lethal plant poison. J. Fla. Med. Assoc., 65: 189-191.
  • Gunn, C. R. 1969. Abrus precatorius : a deadly gift. Gard. J., 19:2-5.
  • Hoy, D. L., Catling, P. M. 1981. Necklaces from nature - seed jewelry. Davidsonia, 12: 63-77.

Rongeurs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Stirpe, F., Barbieri, L. 1986. Ribosome-inactivating proteins up to date. FEBS (Fed. Eur. Biochem. Soc.) Lett., 195: 1-8.

Une autre recherche?