Ceratocephalus (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

(Ceratocephalus testiculatus) est une plante introduite qui, jusqu'à présent, n'a été trouvée que dans la région de Kamloops, en Colombie-Britannique. Cette plante pousse et se répand rapidement dans plusieurs états de l'ouest de États- Unis frontaliers avec le Canada. On l'a également trouvée sur l'île South Bass, en Ohio, sur le lac Érié. Cette plante contient de la ranunculine, comme certaines autres espèces du genre Ranunculus (renoncules). Lorsque la plante est écrasée, la ranunculine se transforme en une autre substance qui est toxique. Dans l'ouest des États-Unis, des moutons ont été empoisonnés et sont morts après avoir ingéré les parties aériennes de la plante, qui est considérée comme très toxique. Environ 500 g de plante verte suffisent à tuer un mouton de 45 kg. On trouve cette espèce dans les zones sèches et sablonneuses comme les pentes où pousse la sauge et les enclos à bestiaux; on a récemment découvert qu'elle était devenue une mauvaise herbe dans des champs de céréales et de luzerne (Losen et al. 1983, Cusick 1989).

Références :

  • Cusick, A. W. 1989. Bur buttercup (Ceratocephalus testiculatus : Ranunculaceae) : a poisonous plant newly established in Ohio. Mich. Bot., 28 : 33-35.
  • Olsen, J. D., Anderson, T. E., Murphy, J. C., Madsen, G. 1983. Bur buttercup poisoning of sheep. J. Am. Vet. Med. Assoc., 183 : 538-543.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Ceratocephalus testiculatus (Crantz) Roth
Nom(s) commun(s) :
Ceratocephalus
Nom de la famille scientifique :
Ranunculaceae
Nom de famille commun :
renoncule

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada, Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Colombie-Britannique

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93 : 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94 : 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : Ceratocephalus - Recherche Google

Parties toxiques :

  • jus de la plante

Références :

  • Cusick, A. W. 1989. Bur buttercup (Ceratocephalus testiculatus : Ranunculaceae) : a poisonous plant newly established in Ohio. Mich. Bot., 28 : 33-35.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Lorsqu'on écrase la plante, elle libère une enzyme qui transforme la ranunculine, un glycoside, en proto-anémonine, une huile jaune volatile et très irritante. Cette substance est instable et se transforme à son tour en anémonine, qui n'est pas toxique, ou bien elle se volatilise pendant le séchage, de sorte que la plante perd sa toxicité. La DL médiane était de 10,9 g/kg pour des moutons ayant reçu les parties aériennes de la plante au stade de fleur ou au début du stade de graines. Chez un mouton ayant consommé la plante à raison de 7 g/kg de poids corporel, il peut se produire un effet anorexigène transitoire. L'ingestion de 13,9 g/kg ou plus est habituellement mortelle (Olsen et al. 1983).

Produits chimiques toxiques :

  • ranunculine

Références :

  • Olsen, J. D., Anderson, T. E., Murphy, J. C., Madsen, G. 1983. Bur buttercup poisoning of sheep. J. Am. Vet. Med. Assoc., 183 : 538-543.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Moutons

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Dans l'Utah, sur 800 moutons qui avaient ingéré (Ceratocephalus testiculatus), 150 sont morts. Les symptômes se sont manifestés en moins de 24 heures : diarrhée liquide, décubitus, état de faiblesse et mort. Dans des conditions expérimentales, on a observé d'autres symptômes : tachycardie, dyspnée, anorexie et occasionnellement fièvre. L'autopsie a montré un oedème de la surface péritonéale du ruminoréticulum, des hémorragies sous-endocardiques du ventricule gauche et une congestion du coeur, des reins, du foie et des poumons. La gravité de l'intoxication était directement liée à la dose. La mort survient apparemment par défaillance du système cardiovasculaire accompagnée de déplacements hydriques massifs (Olsen et al. 1983)

Références :

  • Olsen, J. D., Anderson, T. E., Murphy, J. C., Madsen, G. 1983. Bur buttercup poisoning of sheep. J. Am. Vet. Med. Assoc., 183 : 538-543.

Une autre recherche?