Cerisier de Virginie (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

Le cerisier de Virginie (Prunus virginiana) est un arbuste ou un petit arbre indigène poussant dans la plupart des régions du Canada. Des enfants ont été empoisonnés et sont morts après avoir ingéré de grandes quantités de cerises de cette espèce avec les noyaux. L'ingestion de cette plante peut empoisonner toutes les espèces de bétail. Des bovins et des moutons ont été intoxiqués par le cerisier de Virginie (Pardee 1847, Kingsbury 1964). Chez certaines espèces apparentées, dont le pêcher (Prunus persica) et l'abricotier (Prunus armeniaca), le noyau du fruit contient assez de toxine pour empoisonner et tuer des humains et des animaux.

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Mulligan, G. A., Munro, D. B. 1981. The biology of Canadian weeds. 51. Prunus virginiana L. and P. serotina Ehrh. Can. J. Plant Sci., 61: 977-992.
  • Pardee, G. K. 1847. Case of poisoning by the wild cherry. West. Lancet, 6: 289-291.
  • Scimeca, J. M., Oehme, F. W. 1985. Postmortem guide to common poisonous plants of livestock. Vet. Hum. Toxicol., 27: 189-199.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Prunus virginiana L.
Nom(s) commun(s) :
cerisier de Virginie
Nom de la famille scientifique :
Rosaceae
Nom de famille commun :
rosier

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Prunus virginiana

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Labrador
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan
  • Terre-Neuve

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : cerisier de Virginie - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

À tous les stades de croissance, les feuilles de cerisier de Virginie ont une teneur en prunasine qui dépasse largement le seuil minimal de 1,4 % pouvant déclencher une intoxication aiguë. La teneur en prunasine des rameaux était aussi égale ou supérieure au seuil pouvant causer une intoxication aiguë, et elle était plus élevée pendant les années sèches. Dans les bourgeons et les fleurs, la teneur en prunasine dépassait également ce seuil (Majak et al. 1981).

Parties toxiques :

  • feuilles
  • graines
  • rameaux

Références :

  • Majak, W., McDiarmid, R. E., Hall, J. W. 1981. The cyanide potential of Saskatoon serviceberry (Amelanchier alnifolia) and chokecherry (Prunus virginiana). Can. J. Anim. Sci., 61: 681-686.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Le cerisier de Virginie, contient de l'amygdaline et de la prunasine, deux glycosides cyanogénétiques. Dans 100 g de feuilles, on a mesuré des quantités de HCN allant de 143 à 243 mg, les concentrations les plus élevées ayant été trouvées dans des feuilles flétries. Chez les bovins, la dose létale correspond à l'ingestion de feuilles fraîches à raison de quelque 0,25 % du poids corporel (Kingsbury 1964, Cheek and Schull 1985).

Produits chimiques toxiques :

  • amygdaline
  • prunasine

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Des travaux expérimentaux ont permis de montrer que la consommation de feuilles fraîches à raison de 0,25 % du poids corporel d'un animal représente une dose létale. Les symptômes énumérés plus haut sont les mêmes chez toutes les espèces d'animaux. L'autopsie montre habituellement un sang rouge vif et des organes internes congestionnés (Kingsbury 1964, Scimeca and Oehme 1985).

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Scimeca, J. M., Oehme, F. W. 1985. Postmortem guide to common poisonous plants of livestock. Vet. Hum. Toxicol., 27: 189-199.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

L'ingestion de grandes quantités de fruits de cerisier de Virginie avec les noyaux a causé la maladie et la mort chez des enfants. Les symptômes apparaissent généralement de façon soudaine : douleurs abdominales, vomissements, convulsions, incapacité de parler, respiration laborieuse, coma et mort par asphyxie. Le sang est habituellement rouge vif parce que la respiration cellulaire est interrompue (Pardee 1847, Kingsbury 1964).

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Pardee, G. K. 1847. Case of poisoning by the wild cherry. West. Lancet, 6: 289-291.

Moutons

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Pour plus de détails, voir les notes sur les bovins.

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Une autre recherche?