cerisier tardif (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

Le cerisier tardif (Prunus serotina) est un arbre indigène de l'est du Canada. Il est occasionnellement cultivé à des fins ornementales. Il contient des substances qui libèrent du cyanure d'hydrogène dans les organismes animaux. Toutes les espèces d'animaux peuvent être empoisonnées par l'ingestion de feuilles ou de rameaux. On prétend que des enfants sont morts après avoir avalé un nombre excessif de noyaux avec les fruits. L'intoxication par le cyanure perturbe la respiration et la circulation sanguine; la mort est souvent rapide (Kingsbury 1964,Cheeke 1983, Cheeke and Schull 1985).

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Hardin, J. W., Arena, J. M. 1969. Human poisoning from native and cultivated plants. Duke University Press, Durham, N.C., USA. 167 pp.
  • Keeler, R. F. 1983. Naturally occurring teratogens from plants. Pages 161-199 in Keeler, R. F., Tu, A. T., eds. Handbook of natural toxins. Vol. 1. Plant and Fungal toxins. Marcel Dekker, Inc., New York, N.Y., USA. 934 pp.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.
  • Mulligan, G. A., Munro, D. B. 1981. The biology of Canadian weeds. 51. Prunus virginiana L. and P. serotina Ehrh. Can. J. Plant Sci., 61: 977-992.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Prunus serotina Ehrh.
Nom(s) commun(s) :
cerisier tardif
Nom de la famille scientifique :
Rosaceae
Nom de famille commun :
rosier

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Prunus serotina

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : cerisier tardif - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

En moyenne, 100 g de feuilles fraîches de cerisier tardif contiennent 212 mg d'acide cyanhydrique (HCN). Chez les humains, la dose létale de HCN se situe entre 0,5 et 0,35 mg/kg de poids corporel. Chez les bovins et les moutons, elle est d'environ 2,0 mg/kg de poids corporel (Kingsbury 1964).

Parties toxiques :

  • feuilles
  • graines
  • rameaux

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Les feuilles, les rameaux et les noyaux de cerisier tardif contiennent deux glycosides cyanogènes, l'amygdaline et la prunasine (Cheeke and Schull 1985). Le cyanure d'hydrogène est produit quand ces glycosides sont hydrolysés par les enzymes de la plante en cas de blessure ou par les organismes du rumen. Majak et al. (1990) ont découvert que la production de cyanure était plus rapide dans le cas de bovins n'ayant pas mangé pendant une journée. De forts taux de production de cyanure ont été mesurés dans le rumen lorsque l'animal avait mangé de la luzerne fraîche et du foin de luzerne en cubes.

Produits chimiques toxiques :

  • amygdaline
  • prunasine

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Majak, W., McDiarmid, R. E., Hall, J. W., Cheng, K.-J. 1990. Factors that determine rates of cyanogenesis in bovine ruminal fluid in vitro. J. Anim. Sci., 68 : 1648-1655.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les symptômes d'empoisonnement au cyanure sont les mêmes chez tous les animaux. Ils peuvent être peu prononcés et s'accompagner de respiration difficile et de mort. Les autres signes d'intoxication peuvent comprendre une courte période de stimulation, puis un pouls lent, des pupilles dilatées, des spasmes, une démarche chancelante, une perte de conscience et la mort par asphyxie. L'autopsie montre la présence d'un sang rouge vif et une congestion des organes internes (Kingsbury 1964, Scimeca and Oehme 1985).

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Chevaux

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Pour plus de détails, voir les notes sur les bovins.

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

L'ingestion de grandes quantités de fruits a provoqué des empoisonnements dus à la toxine présente dans les noyaux. Des enfants se sont empoisonnés en mâchonnant des rameaux ou en buvant une infusion faite avec les feuilles. Les symptômes sont les suivants : respiration difficile, paralysie de la voix, secousses musculaires, spasmes, coma de courte durée et mort. L'intoxication au cyanure peut se produire rapidement et donner lieu à peu de symptômes (Hardin and Arena 1969).

Références :

  • Hardin, J. W., Arena, J. M. 1969. Human poisoning from native and cultivated plants. Duke University Press, Durham, N.C., USA. 167 pp.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.

Moutons

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Pour plus de détails, voir les notes sur les bovins.

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Porcs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

Keeler, R. F. 1983. Naturally occurring teratogens from plants. Pages 161-199 in Keeler, R. F., Tu, A. T., eds. Handbook of natural toxins. Vol. 1. Plant and Fungal toxins. Marcel Dekker, Inc., New York, N.Y., USA. 934 pp.

Une autre recherche?