Chèvrefeuille à mouches (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

Le chèvrefeuille à mouches (Lonicera xylosteum) est cultivé dans le sud-ouest du Québec et le sud de l'Ontario. Cet arbuste ornemental a causé des empoisonnements chez des enfants en Europe. Selon les ouvrages récents, les cas d'empoisonnement sont rares et sans gravité. L'intoxication de lapins dans des conditions expérimentales a produit des symptômes sans gravité. L'injection d'extraits de fruits à forte dose a rendu malades et a tué des souris. Les enfants qui ont consommé un grand nombre de baies (une trentaine) peuvent souffrir de douleurs abdominales et de vomissements (Frohne et Pfander 1983). D'autres espèces de chèvrefeuille cultivé ont aussi causé des empoisonnements chez les humains. Le chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum) est peut-être toxique. Le chèvrefeuille dioïque est planté occasionnellement. Voir les notes générales sur le chèvrefeuille de Tartarie (Lonicera tatarica

Références :

  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Lonicera xylosteum L.
Nom(s) commun(s) :
chèvrefeuille à mouches
Nom de la famille scientifique :
Caprifoliaceae
Nom de famille commun :
chèvrefeuille

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Lonicera xylosteum

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada, Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/ Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Ontario
  • Québec

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. 2nd ed. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93 : 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94 : 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : Chèvrefeuille à mouches - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Les baies ont causé des cas d'empoisonnement en Europe. En Amérique du Nord, aucun enfant n'a été intoxiqué après avoir mangé des baies (Lampe et McCann 1985).

Parties toxiques :

  • fruits mûrs

Références :

  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

La toxine en cause est inconnue, mais on pense que les cas d'empoisonnement sont dus à la présence de saponines. On a également trouvé des traces d'alcaloïdes (Frohne et Pfander 1983).

Produits chimiques toxiques :

  • substance chimique inconnue

Références :

  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les symptômes causés par l'ingestion sont des douleurs abdominales, de la diarrhée et des vomissements. Les ouvrages anciens européens citent des symptômes plus graves, mais les cas de toxicité grave n'ont pas été documentés de façon convaincante (Frohne et Pfander 1983).

Références :

  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Lapins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Dans des conditions expérimentales, l'ingestion de baies (poids sec, 25 g/kg de poids corporel) par des lapins a provoqué une diarrhée et une immobilité en moins de 24 h (Frohne et Pfander 1983)

Références :

  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Rongeurs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Chez des souris auxquelles ont avait injecté expérimentalement un extrait de baies (poids sec 20 à 40 g/kg de poids corporel) on a observé un court moment d'agitation suivi de somnolence, de spasmes abdominaux et de problèmes d'équilibre et respiratoires. Certains animaux sont morts au bout de 10 minutes à plusieurs heures. On a établi un lien entre la teneur en saponine et la toxicité (Frohne et Pfander 1983).

Références :

  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Une autre recherche?