Cynoglosse officinale (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La cynoglosse (Cynoglossum officinale) est une plante bisannuelle acclimatée qu'on trouve dans tout le sud du Canada. Elle contient des alcaloïdes de pyrrolizidine qui ont empoisonné et tué des chevaux et des bovins. La plante provoque des désordres du système nerveux central et peut causer une défaillance hépatique chez les chevaux (Knight et al. 1984)

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Knight, A. P., Kimberling, C. V., Stermitz, F. R., Roby, M. R. 1984. Cynoglossum officinale (hound's-tongue) - a cause of pyrrolizidine alkaloid poisoning in horses. J. Am. Vet. Med. Assoc., 185: 647-650.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Cynoglossum officinale L.
Nom(s) commun(s) :
cynoglosse officinale
Nom de la famille scientifique :
Boraginaceae
Nom de famille commun :
bourrache

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Cynoglossum officinale

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : cynoglosse officinale - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

La concentration des divers alcaloïdes est à son maximum au stade de rosette, c'est-à-dire lorsque les feuilles sont toutes fixées à la couronne de la racine et que la tige n'a pas encore poussé (Knight et al. 1984).

Parties toxiques :

  • feuilles

Références :

  • Knight, A. P., Kimberling, C. V., Stermitz, F. R., Roby, M. R. 1984. Cynoglossum officinale (hound's-tongue) - a cause of pyrrolizidine alkaloid poisoning in horses. J. Am. Vet. Med. Assoc., 185: 647-650.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Les doses létales suivantes ont été mesurées chez des rats mâles :

héliosupine
60 mg/kg
échinatine
350 mg/kg

Dans cette plante, on signale une concentration de pyrrolizidine, un alcaloïde, se situant entre 0,6 et 2,1 % de matière sèche (Cheeke and Schull 1985).

Produits chimiques toxiques :

  • échinatine
  • héliosupine

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Knight, A. P., Kimberling, C. V., Stermitz, F. R., Roby, M. R. 1984. Cynoglossum officinale (hound's-tongue) - a cause of pyrrolizidine alkaloid poisoning in horses. J. Am. Vet. Med. Assoc., 185: 647-650.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Des bovins qui avaient mangé de la cynoglosse ont également été empoisonnés. Dans ces cas, ils ont souvent un regard fixe et souffrent de diarrhée. Ils ont une soif accrue, ils sont nerveux et produisent moins de lait. À l'autopsie, on remarque que l'estomac est enflammé et que les ganglions lymphatiques mésentériques sont enflés et atteints d'oedème. La mort est survenue moins de 24 heures après l'ingestion de la plante (Cooper and Johnson 1984, Knight et al. 1984).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Chevaux

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Après avoir ingéré de la cynoglosse accidentellement ou dans le cadre d'une expérience, des chevaux sont tombés malades et sont morts. L'autopsie a montré un ictère sévère et une cirrhose hépatique accompagnée de mégalocytose grave et diffuse, d'hyperplasie biliaire et de fibrose (Knight 1984).

Références :

Knight, A. P., Kimberling, C. V., Stermitz, F. R., Roby, M. R. 1984. Cynoglossum officinale (hound's-tongue) - a cause of pyrrolizidine alkaloid poisoning in horses. J. Am. Vet. Med. Assoc., 185: 647-650.

Une autre recherche?