Fougère d'aigle (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La fougère d'aigle (Pteridium aquilinium) est une espèce indigène qui pousse dans la plupart des régions du Canada. Elle a rendu malades et a tué des bovins au Canada et dans d'autres pays. Des bovins, des moutons et des animaux sauvages se sont intoxiqués en consommant de la fougère d'aigle. Cette espèce contient plusieurs substances toxiques. La thiaminase entraîne une déficience en B1 chez les non-ruminants comme les chevaux et les porcs. Le ptaquiloside, un mutagène carcinogène, provoque des symptômes d'intoxication aiguë et chronique chez les ruminants. Les spores pourraient contenir des carcinogènes qui affectent les animaux et les humains. Les jeunes frondes de fougère d'aigle sont consommées comme des aliments, notamment au Japon, et elles contiennent les carcinogènes en question en quantité significative (Cheeke et Schull 1985, Fenwick 1988, Hirono 1989).

Références :

  • Cody, W. J., Crompton, C. W. 1975. The biology of Canadian weeds. 15. Pteridium aquilinum (L.) Kuhn. Can. J. Plant Sci., 55: 1059-1072.
  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Evans, I. A. 1976. Relationship between bracken and cancer. Bot. Linn. Soc., 73: 105-112.
  • Fenwick, G. R. 1988. Bracken (Pteridium aquilinum) - toxic effects and toxic constituents. J. Sci. Food Agric., 46: 147-173.
  • Hirono, I. 1989. Carcinogenic bracken glycosides. Pages 239-251 in Cheeke, P.R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Hopkins, A. 1990. Bracken (Pteridium aquilinum): its distribution and animal health implications. Agric. Can. Res. Branch Contrib., 146: 316-326.
  • Kelleway, R. A., Geovjian, L. 1978. Acute bracken fern poisoning in a 14-month-old horse. Vet. Med. Small Anim. Clin., 73: 295-296.
  • Milne, R. 1988. Heathlands of England harbour cancer spores. New Sci., 118: 23.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Pteridium aquilinum (L.) Kuhn
Nom(s) commun(s) :
fougère d'aigle
Nom de la famille scientifique :
Polypodiaceae
Nom de famille commun :
frougère

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Pteridium aquilinum

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. , Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Labrador
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Terre-Neuve

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : Fougère d'aigle - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Toutes les parties de la fougère d'aigle contiennent des substances toxiques. L'ingestion de frondes (feuilles) fraîches ou sèches ou de rhizomes souterrains produit des symptômes d'intoxication chez les ruminants et les non-ruminants. On a établi que les animaux étaient affectés par les composés carcinogènes contenus dans les jeunes frondes qu'ils avaient consommés, et qui peuvent également avoir des effets toxiques chez les humains. Les spores semblent être la partie la plus carcinogène de la fougère d'aigle, et ils peuvent causer des problèmes chez le bétail. Les humains qui travaillent à l'extérieur dans des endroits où il y a une abondance de fougères à l'aigle risquent également d'être affectés par les spores (Milne et Fenwick 1988, Milne 1988, Hirono 1989).

Parties toxiques :

  • feuilles
  • jeunes pousses
  • rhizome
  • spores
  • toutes les parties

Références :

  • Fenwick, G. R. 1988. Bracken (Pteridium aquilinum) - toxic effects and toxic constituents. J. Sci. Food Agric., 46: 147-173.
  • Hirono, I. 1989. Carcinogenic bracken glycosides. Pages 239-251 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Un groupe de substances chimiques a été lié aux divers effets toxiques de la fougère d'aigle. La thiaminase, un enzyme qui décompose la vitamine B1, produit des effets toxiques, notamment chez les non-ruminants, qui ne synthétisent pas eux-mêmes leur vitamine B1. Le ptaquiloside et l'aquilide A ont une structure plate d'un type inhabituel correspondant à un norsesquiterpène (illudane). En milieu alcalin, ces substances produisent de la ptérosine B, un mutagène carcinogène proximal. On a établi que la ptérosine B était l'une des causes des cancers observés après ingestion de fougère d'aigle, et que le ptaquiloside contribuait aux symptômes d'intoxication chez les ruminants (Cheeke et Schull 1988, Fenwick 1988). La fougère d'aigle contient également de la prunasine, un glycoside cyanogénétique qui semble dissuader les herbivores (Tewe et Iyayi 1989).

Produits chimiques toxiques :

  • aquilide A
  • prunasine
  • ptaquiloside
  • thiaminase

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Fenwick, G. R. 1988. Bracken (Pteridium aquilinum) - toxic effects and toxic constituents. J. Sci. Food Agric., 46: 147-173.
  • Hirono, I. 1989. Carcinogenic bracken glycosides. Pages 239-251 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Tewe, O. O., Iyayi, E. A. 1989. Cyanogenic glycosides. Pages 43-60 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Fenwick, G. R. 1988. Bracken (Pteridium aquilinum) - toxic effects and toxic constituents. J. Sci. Food Agric., 46: 147-173.
  • Hirono, I. 1989. Carcinogenic bracken glycosides. Pages 239-251 in Cheeke, P.R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.

Chevaux

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Fenwick, G. R. 1988. Bracken (Pteridium aquilinum) - toxic effects and toxic constituents. J. Sci. Food Agric., 46: 147-173.
  • Kelleway, R. A., Geovjian, L. 1978. Acute bracken fern poisoning in a 14-month-old horse. Vet. Med. Small Anim. Clin., 73: 295-296.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les jeunes frondes de fougère d'aigle étaient consommées comme des aliments, notamment au Japon. Dans la plante, on a trouvé du ptaquiloside, un composé carcinogène. Cette toxine est particulièrement abondante dans les jeunes frondes. Chez les rats, si les frondes ne sont traitées d'aucune façon, l'incidence des tumeurs est de 78 %. Si on les traite à l'eau bouillante ou si on les fait bouillir avec de la cendre de bois, du bicarbonate de sodium ou du sel, l'incidence du cancer n'est plus que de 4 à 25 %. Le plus souvent, on observe des cancers des mamelles et de l'iléon et des tumeurs de la vessie. Les bovins sont atteints de papillome urinaire. La substance cancérigène peut être libérée dans le lait. Au Japon, la forte incidence du cancer de l'estomac pourrait être due en partie à la consommation de fougères d'aigle (Cheeke et Schull 1985, Hirono 1989).

Références:

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Hirono, I. 1989. Carcinogenic bracken glycosides. Pages 239-251 in Cheeke, P.R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Milne, R. 1988. Heathlands of England harbour cancer spores. New Sci., 118: 23.

Moutons

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Dans les îles britanniques, les moutons sont atteints d'amaurose de Bright, une forme de cécité due à une dégénérescence du neuro-épithélium de la rétine s'accompagnant d'une faible quantité de plaquettes et de globules blancs. Cette maladie a été liée à la consommation de fougère d'aigle. On signale le cas de bovins présentant des symptômes semblables (Fenwick 1989).

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.

Porcs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les rapports concernant l'intoxication par la fougère d'aigle chez les porcs sont peu fréquents, peut-être à cause du nombre réduit de symptômes. Les symptômes ressemblent à ceux de l'insuffisance cardiaque. Dans des conditions expérimentales, l'ingestion de rhizomes séchés en poudre a provoqué une perte d'appétit au bout de 8 semaines, puis une détérioration rapide de l'état de santé suivi par la mort 2 semaines plus tard. L'autopsie a montré des dommages causés au coeur. L'ingestion par des truies en gestation a entraîné la mort de certains des porcelets après leur naissance (Fenwick 1988).

Références :

  • Fenwick, G. R. 1988. Bracken (Pteridium aquilinum) - toxic effects and toxic constituents. J. Sci. Food Agric., 46: 147-173.

Une autre recherche?