grande chélidoine (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La grande chélidoine (Chelidonium majus) est une plante vivace acclimatée qu'on trouve dans certaines régions de l'est du Canada. On soupçonne qu'elle a causé la mort d'un garçonnet de quatre ans (Koopman 1937). On signale des irritations cutanées et des douleurs après application du latex sur la peau, une méthode qu'on employait en Europe pour traiter les petites blessures (Cooper and Johnson 1984). En Grande-Bretagne, des bovins ont été empoisonnés et sont morts après avoir ingéré les fruits mûrs de cette plante (Reeks 1903). Une quantité de 500 g peut avoir des effets toxiques chez les chevaux et les bovins (Frohne and Pfander 1983).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.
  • Koopman, H. 1937. A fatal case of celandine poisoning. Sammlung von Vergiftungsfallen, 8: 93-98.
  • Reeks, H. C. 1903. Poisoning of cattle by common celandine. J. Comp. Pathol. Ther., 16: 367-371.

Nomenclature :

Nom scientifique
Chelidonium majus L.
Nom(s) commun(s)
grande chélidoine
Nom de la famille scientifique
Papaveraceae
Nom de famille commun
pavot

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Chelidonium majus

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. , Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Île-du-Prince-Édouard
  • Nouveau-Brunswick
  • Ontario
  • Québec

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : grande chélidoine - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Toute la plante est considérée comme toxique. Elle contient un latex jaune vif qui devient rougeâtre lorsqu'il est exposé à l'air. On considère que la plante n'est pas appétissante parce qu'elle a un goût âcre et une odeur très désagréable (Frohne and Pfander 1983, Cooper and Johnson 1984).

Parties toxiques :

  • latex

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Dans la grande chélidoine, on a trouvé au moins 20 alcaloïdes, le principal étant la chélidonine. La concentration de ces substances varie d'un organe à l'autre et selon le stade de croissance de la plante (Frohne and Pfander 1983).

Produits chimiques toxiques :

  • chélidonine

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Frohne, D., Pfander, H. J. 1983. A colour atlas of poisonous plants. Wolfe Publishing Ltd., London, England. 291 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

On attribue à cette plante un cas d'empoisonnement de bovins. Les animaux ont eu divers symptômes: somnolence, démarche chancelante et salivation excessive. Certaines vaches sont mortes. Les veaux qui ont tété des vaches empoisonnées n'ont pas été affectés. L'autopsie a montré une irritation gastro-intestinale (Reeks 1903).

Références :

  • Reeks, H. C. 1903. Poisoning of cattle by common celandine. J. Comp. Pathol. Ther., 16: 367-371.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Dans les ouvrages publiés, on mentionne le cas d'un garçonnet de quatre ans qui est tombé malade et qui est mort. L'autopsie a montré une irritation sévère du gros intestin. On soupçonne que ce décès était dû à la grande chélidoine (Koopman 1937).

Références :

  • Koopman, H. 1937. A fatal case of celandine poisoning. Sammlung von Vergiftungsfallen, 8: 93-98.

Une autre recherche?