Kalanchoe (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication:

(Kalanchoe daigremontiana) est une plante ornementale d'intérieur. Cette espèce contient un glycoside cardiotonique qui, dans des conditions expérimentales, a intoxiqué et tué des poussins et des souris. Elle a rendu malades des animaux de compagnie comme des lapins et des souris. Les chiens et les chats sont également exposés s'ils ingèrent des parties de la plante. On doit également empêcher les enfants d'y avoir accès. Le long des marges des feuilles, (Kalanchoe daigremontiana) produit des plantules qui tombent et deviennent de nouvelles plantes. Ces plantules sont présentes en grand nombre autour du pot où pousse la plante, et les animaux de compagnie ou les enfants peuvent facilement les trouver. Au Canada, on trouve plusieurs autres espèces de Kalanchoe qui sont cultivées comme plantes d'intérieur. Des tests ont permis de montrer que certaines d'entre elles pouvaient également contenir des bufadiénolides toxiques. Comme ces composés n'ont été découverts qu'à une date récente (Williams and Smith 1985, Joubert 1989), on doit être prudent avec toutes les espèces. Certaines espèces du genre Kalanchoe ont empoisonné des moutons et des bovins en Afrique du Sud et en Australie où elles sont indigènes ou acclimatées (Cheeke and Schull 1985, Williams and Smith 1985).

Références:

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Fuller, T. C., McClintock, E. 1986. Poisonous plants of California. Univ. California Press, Berkeley, Calif., USA. 432 pp.
  • Joubert, J. P. 1989. Cardiac glycosides. Pages 61-97 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Wagner, H., Fischer, M., Lotter, H. 1985. Isolation and structure determination of daigremontianin, a novel bufadienolide from Kalanchoe daigremoniana. Planta Med., 33: 169-171.
  • Williams, M. C., Smith, M. C. 1984. Toxicity of Kalanchoe spp. to chicks. Am. J. Vet. Res., 45: 543-546.

Nomenclature:

Nom scientifique :
Kalanchoe daigremontiana Hamet & Perr.
Nom(s) commun(s) :
Aucun
Nom de la famille scientifique :
Crassulaceae
Nom de famille commun :
Orpins

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Kalanchoe daigremontiana

Références:

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. , Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

Une plante ou parties d'une plante utilisées à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison.

Références:

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images: Kalanchoe - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques:

Williams et Smith (1984) ont établi que les feuilles contenaient plus de toxine que les tiges.

Parties toxiques:

  • Feuilles
  • Tiges

Références:

  • Joubert, J. P. 1989. Cardiac glycosides. Pages 61-97 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Wagner, H., Fischer, M., Lotter, H. 1985. Isolation and structure determination of daigremontianin, a novel bufadienolide from Kalanchoe daigremoniana. Planta Med., 33: 169-171.
  • Williams, M. C., Smith, M. C. 1984. Toxicity of Kalanchoe spp. to chicks. Am. J. Vet. Res., 45: 543-546.

Des notes sur Produits chimiques toxiques:

La daigremontianine est un bufadiénolide. Les bufadiénolides dont des glycosides cardiotoniques qui ressemblent aux cardénolides à l'exception de la structure du substituant du C-17 de l'anneau D. On a établi expérimentalement que cette substance était toxique pour les souris (Wagner et al. 1985).

Produits chimiques toxiques:

  • Daigremontianine

Références:

  • Wagner, H., Fischer, M., Lotter, H. 1985. Isolation and structure determination of daigremontianin, a novel bufadienolide from Kalanchoe daigremoniana. Planta Med., 33: 169-171.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain:

N.B.: Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Chats

Symptômes généraux de l'intoxication:

Références:

  • Fuller, T. C., McClintock, E. 1986. Poisonous plants of California. Univ. California Press, Berkeley, Calif., USA. 432 pp.

Lapins

Symptômes généraux de l'intoxication:

Informations sur l'intoxication:

Après avoir mangé les trois quarts d'une feuille, un lapin apprivoisé est devenu déprimé et a été frappé de torpeur; puis il a eu une respiration rapide et des grincements de dents. Il tombait lorsqu'il tentait de marcher, puis a été atteint de paralysie. Après avoir reçu une injection d'atropine, il s'est totalement rétabli en moins de 9 heures (Williams and Smith 1984).

Références:

  • Williams, M. C., Smith, M. C. 1984. Toxicity of Kalanchoe spp. to chicks. Am. J. Vet. Res., 45: 543-546.

Poulets

Symptômes généraux de l'intoxication:

Informations sur l'intoxication:

Chez des poussins, l'ingestion expérimentale d'extraits de feuilles a produit les symptômes suivants: dépression, yeux fermés, plumes en désordre et tombantes, secousses du cou et de la tête et souvent repli de la tête sur le dos. Dans les cas graves, on observait des convulsions, la paralysie, des tremblements du cou et des membres, et la mort. Des doses de 8 mg/g de poids corporel produisaient des symptômes peu prononcés; des doses de 12 à 20 mg/g de poids corporel tuaient un certain nombre de poussins. L'ingestion d'extraits de tiges à raison de 20 mg/g de poids corporel causait des symptômes moins sévères et aucune mort (Williams and Smith 1984).

Références:

  • Fuller, T. C., McClintock, E. 1986. Poisonous plants of California. Univ. California Press, Berkeley, Calif., USA. 432 pp.
  • Williams, M. C., Smith, M. C. 1984. Toxicity of Kalanchoe spp. to chicks. Am. J. Vet. Res., 45: 543-546.

Rongeurs

Symptômes généraux de l'intoxication:

Informations sur l'intoxication:

Dans des tests de motilité, l'ingestion expérimentale de doses de 0,1 à 0,5 mg/kg de daigremontianine par des souris a eu sur celles-ci un effet sédatif prononcé. Des doses plus fortes ont provoqué une paralysie et des contractions musculaires spasmodiques (Wagner et al. 1985).

Références:

  • Wagner, H., Fischer, M., Lotter, H. 1985. Isolation and structure determination of daigremontianin, a novel bufadienolide from Kalanchoe daigremoniana. Planta Med., 33: 169-171.

Une autre recherche?