lampourde glouteron (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La lampourde glouteron (Xanthium strumarium) est une plante annuelle acclimatée dans tout le sud du Canada, où elle pousse dans les sols et les champs humides. Le carboxyatractyloside est un glycoside toxique qui est présent dans les graines et les cotylédons (premières feuilles) des jeunes pousses, dont l'ingestion est la cause la plus commune d'intoxication chez les bovins. Cette toxine disparaît rapidement au cours de la croissance de la plante. Il arrive souvent que des chevaux, des bovins et des porcs s'empoisonnent et meurent après avoir mangé la plante. Celle-ci peut aussi produire une dermatite allergique de contact chez les humains qui sont sensibles (Mitchell and Rook 1979, Weaver and Lechowicz 1983, Burrows and Tyrl 1989).

Références :

  • Burrows, G. E., Tyrl, R. J. 1989. Plants causing sudden death in livestock. Clin. Toxicol., 5: 263-289.
  • Cole, R. J., Cutler, H. G., Stuart, B. P. 1989. Carboxyatractyloside. Pages 253-263 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Martin, T. M., Stair, E. L., Dawson, L. 1986. Cocklebur poisoning in cattle. J. Am. Vet. Med. Assoc., 189: 562-563.
  • Mitchell, J. C., Rook, A. 1979. Botanical dermatology. Greenglass Ltd, Vancouver, B.C., Canada. 787 pp.
  • Weaver, S. E., Lechowicz, M. J. 1983. The biology of Canadian weeds. 56. Xanthium strumarium L. Can. J. Plant Sci., 63: 211-225.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Xanthium strumarium L.
Nom(s) commun(s) :
lampourde glouteron
Nom de la famille scientifique :
Compositae
Nom de famille commun :
composées

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Xanthium strumarium

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : lampourde glouteron - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

La toxine est présente dans les graines et les cotylédons (premières feuilles) des jeunes pousses (Cole et al. 1980).

Parties toxiques :

  • graines
  • jeunes pousses

Références :

  • Cole, R. J., Stuart, B. P., Lansden, J. A., Cox, R. H. 1980. Isolation and redefinition of the toxic agent from cocklebur (Xanthium strumarium). J. Agric. Food Chem., 28: 1330-1332.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Le carboxyatractyloside est un glycoside très toxique qui est présent dans les graines et les pousses de lampourde glouteron. On a mesuré une concentration de 0,457 % dans les graines et de 0,12 % dans les pousses au stade de deux feuilles. Ce poison ne se trouve que dans les cotylédons (premières feuilles) des jeunes pousses, et elle disparaît très vite après la germination (Cole et al. 1980).

Produits chimiques toxiques :

  • carboxyatractyloside

Références :

  • Cole, R. J., Cutler, H. G., Stuart, B. P. 1989. Carboxyatractyloside. Pages 253-263 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.
  • Cole, R. J., Stuart, B. P., Lansden, J. A., Cox, R. H. 1980. Isolation and redefinition of the toxic agent from cocklebur (Xanthium strumarium). J. Agric. Food Chem., 28: 1330-1332.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

L'intoxication par ingestion de cotylédons de pousses de lampourde glouteron a produit les symptômes suivants : anorexie, dépression, nausées, dyspnée, opisthotonos et mouvements de course spasmodiques. Il peut également y avoir décoloration des reins et du foie accompagnée d'une nécrose centro-lobulaire hépatocellulaire. La mort survient fréquemment et le traitement est symptomatique ( Martin et al. 1986).

Références :

  • Martin, T. M., Stair, E. L., Dawson, L. 1986. Cocklebur poisoning in cattle. J. Am. Vet. Med. Assoc., 189: 562-563.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Mitchell, J. C., Rook, A. 1979. Botanical dermatology. Greenglass Ltd, Vancouver, B.C., Canada. 787 pp.

Porcs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Chez les porcs, l'intoxication survient après ingestion de cotylédons à raison de 1 à 2 % du poids corporel ou de fruits macérés avec les graines à raison de 20 % du poids corporel. L'intoxication peut apparaître dans un délai de quelques heures et les symptômes sont l'anorexie, la dépression, l'état de faiblesse et un aspect de repli ainsi qu'une activité musculaire spasmodique. L'autopsie montre un important écoulement sérofibrineux de liquide riche en protéines dans la cavité péritonéale. Il peut également y avoir des lésions péricardiaques et sous-cutanées éparses ainsi qu'une nécrose hépatique (Burrows and Tyrl 1989).

Références :

  • Burrows, G. E., Tyrl, R. J. 1989. Plants causing sudden death in livestock. Clin. Toxicol., 5: 263-289.

Rongeurs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Chez des souris et des rats, dans des conditions expérimentales, le carboxyatractyloside (administration intrapéritonéale) avait une DL de :

  • 10,6 (7,5 à 15,1) mg/kg chez les souris 2,9 (1,5 à 5,8) mg/kg chez les rats
  • Chez les rats, l'autopsie a révélé une forte accentuation des lobes hépatiques (Cole et al. 1989).

Références :

  • Cole, R. J., Cutler, H. G., Stuart, B. P. 1989. Carboxyatractyloside. Pages 253-263 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. II. Glycosides. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 277 pp.

Une autre recherche?