Linaire vulgaire (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La linaire vulgaire (Linaria vulgaris) est une plante introduite qui s'est très bien acclimatée dans tout le Canada. Elle contient plusieurs composés chimiques y compris la prunasine, qui est un glycoside cyanogénétique, et d'autres glycosides. En Europe, on considère que la plante est toxique pour le bétail. De façon générale, les animaux évitent de brouter dans les endroits où cette plante se trouve, mais le risque d'intoxication est plus élevé si on leur donne du foin qui contient une forte proportion de linaire vulgaire. Les ouvrages publiés ne font état d'aucun cas confirmé d'empoisonnement. Au Canada, on trouve d'autres plantes du même genre dont (Linaria dalmatica), une espèce introduite. Par prudence, on évitera de donner au bétail du foin qui contient une forte proportion de ces plantes.

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Sticher, O. 1971. Isolation of antirrinoside from Linaria vulgaris. Phytochemistry (Oxf.), 10: 1974-1975.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Linaria vulgaris Mill.
Nom(s) commun(s) :
linaire vulgaire
Nom de la famille scientifique :
Scrophulariaceae
Nom de famille commun :
scrophulaire

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Linaria vulgaris

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Labrador
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan
  • Terre-Neuve
  • Territoires du Nord-Ouest

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : linaire vulgaire - Recherche Google

Parties toxiques :

  • feuilles

Références :

  • Sticher, O. 1971. Isolation of antirrinoside from Linaria vulgaris. Phytochemistry (Oxf.), 10: 1974-1975.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

La linaire vulgaire contient plusieurs substances chimiques dont la prunasine, un glycoside cyanogénétique, et l'antirrinoside, un autre glycoside (Sticher 1974; Conn 1981).

Produits chimiques toxiques :

  • antirrinoside
  • prunasine

Références :

  • Conn, E. E. 1981. Cyanogenic glycosides. Pages 479-501 in Stumpf, P. K., Conn, E. E., eds. The biochemistry of plants. Vol. 7. Secondary plant products. Academic Press, New York, N.Y., USA. 600 pp.
  • Sticher, O. 1971. Isolation of antirrinoside from Linaria vulgaris. Phytochemistry (Oxf.), 10: 1974-1975.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les symptômes généraux d'intoxication au cyanure sont énumérés plus haut. Aucun ouvrage publié ne fait état de ces symptômes après ingestion de linaire vulgaire. La liste des symptômes généraux d'intoxication au cyanure a été tirée de Kingsbury (1964).

Références :

  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Une autre recherche?