morelle noire (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La morelle noire (Solanum nigrum) est une plante acclimatée qu'on trouve dans des terrains vagues situés dans des localités dispersés du sud du Canada. On peut facilement la confondre avec la morelle noire de l'Est, qui est indigène et qui est commune dans la zone de distribution de la morelle noire dans l'est du Canada (pour la taxonomie et la distribution de ces espèces, voir Ogg et al. 1981, Bassett and Munro 1985). La morelle noire contient des glycoalcaloïdes toxiques. La concentration la plus élevée se trouve dans les baies vertes non parvenues à maturité. Toutes les espèces d'animaux, dont les bovins, les moutons, les volailles et les porcs, peuvent s'empoisonner en mangeant de la morelle. Des enfants ont été empoisonnés et sont morts après avoir consommé des baies non parvenues à maturité. Les baies mûres produisent des symptômes moins graves : douleurs abdominales légères, vomissements et diarrhée (Cooper and Johnson 1984, Lampe and McCann 1985). Au Canada, certains catalogues de jardinage proposent des graines de l'espèce Solanum melanocerasum All., autrefois également connue sous le nom de Solanum nigrum L. var. guineense L. Cette plante a des fruits noirs comestibles qui peuvent être cuits pour la confection de tartes, de confitures ou de conserves. Dans les régions les plus chaudes du Canada, la plante peut persister pendant plus d'un an dans les jardins où elle a été semée. Rien de permet de penser que les fruits mûrs sont toxiques. 'autres espèces de morelle existent au Canada, et certaines d'entre elles contiennent de petites quantités de toxines. Il est possible que les baies vertes de la morelle noire de l'est (Solanum ptycanthum Dun ex DC.) contiennent de petites quantités de toxines. Les effets tératogènes des baies de la morelle poilue (Solanum sarrachoides Sendt.) ont été testés chez des hamsters, mais les résultats obtenus n'étaient pas statistiquement significatifs (Keeler et al. 1990)

Références :

  • Bassett, I. J., Munro, D. B. 1985. The biology of Canadian weeds. 67. Solanum ptycanthum Dun., S. nigrum L. and S. sarrachoides Sendt. Can. J. Plant Sci., 65: 401-414.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Keeler, R. F., Baker, D. C., Gaffield, W. 1990. Spirosolane-containing Solanum species and induction of congenital craniofacial malformations. Toxicon, 28: 873-884.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.
  • Ogg, A. G., Rogers, B. S., Schilling, E. E. 1981. Characterization of black nightshade (Solanum nigrum) and related species in the United States. Weed Sci., 29: 27-32.
  • Reynard, G. B., Norton, J. B. 1942. Poisonous plants of Maryland in relation to livestock. Univ. MD. Agric. Exp. Stn. Bull., A10. 312 pp.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Solanum nigrum L.
Nom(s) commun(s) :
morelle noire
Nom de la famille scientifique :
Solanaceae
Nom de famille commun :
morelle

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Solanum nigrum

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : morelle noire - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Des alcaloïdes sont présents dans toutes les parties de la plante, surtout dans les baies vertes non parvenues à maturité. Dans les feuilles, la concentration s'accroît jusqu'à ce que la plante arrive à maturité. Les baies mûres de couleur noire contiennent peu d'alcaloïdes sont parfois mangées sans effets toxiques (Cooper and Johnson 1984).

Parties toxiques :

  • feuilles
  • fruits non mûrs
  • toutes les parties

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Dans la morelle noire, et notamment dans les baies vertes non parvenues à maturité, on trouve des glycoalcaloïdes toxiques dont la solanine, la solasodine et la chaconine. Des nitrates peuvent également s'accumuler dans la plante (Cooper and Johnson 1984).

Produits chimiques toxiques :

  • chaconine
  • nitrate
  • solanine
  • solasodine

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les symptômes d'intoxication sont semblables à ceux observés chez les porcs. Les bovins peuvent également être atteints d'oedème de la mâchoire inférieure et de la partie antérieure des pattes (Cooper and Johnson 1984).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Des humains qui avaient consommé des baies généralement non parvenues à maturité ont été intoxiqués et sont morts (dans de rares cas). Les baies mûres, qui sont noires, contiennent peu de toxine, mais elles peuvent provoquer des douleurs abdominales et des vomissements. Les symptômes apparaissent habituellement après une période de latence de plusieurs heures et peuvent persister plusieurs jours. Il ressemblent à ceux de la gastro-entérite bactérienne:  maux de tête, troubles de la parole et inconscience (Cooper and Johnson 1984, Lampe and McCann 1985).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Porcs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Des porcs se sont empoisonnés en mangeant de la morelle noire. Les symptômes étaient les suivants : pouls et respiration rapides, muqueuses pâles, pupilles dilatées, température basse, incoordination et tremblements (Cooper and Johnson 1984).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Volaille

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Au Maryland, plus de 300 poulettes sont mortes après s'être alimentées dans un champ envahi par la morelle noire (Reynard and Norton 1942).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Une autre recherche?