Stramoine commune (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La stramoine commune (Datura stramonium) est une plante annuelle acclimatée qu'on trouve dans la plupart des régions du sud du Canada. Elle contient des alcaloïdes toxiques dérivés du tropane qui ont empoisonné et tué des humains et d'autres animaux. Le nom anglais de la plante, "Jimsonweed", vient d'un cas d'intoxication survenu à Jamestown, en Virginie : des soldats avaient souffert de délire et d'hallucinations après avoir mangé cette plante en salade. Les graines et les feuilles sont consommées volontairement comme drogue. Les enfants sont attirés par les grandes fleurs et s'empoisonnent en suçant le nectar à la base de celles-ci ou en mangeant les graines. Les cas d'empoisonnement signalés dans les ouvrages récents sont plus fréquents chez les humains que chez le bétail. Les animaux de toutes les espèces sont susceptibles d'être empoisonnés. Dans les ouvrages publiés, on signale des cas d'intoxication de bovins, de chèvres, de chevaux, de volaille, de moutons et de porcs. Comme la plante a une forte odeur et un goût désagréable, les animaux ne la mangent que lorsqu'ils ne disposent d'aucune autre nourriture. Les graines ont déjà causé des problèmes lorsqu'elles étaient moulues avec d'autres graines (Cooper and Johnson 1984, Cheeke and Schull 1985, Lampe and McCann 1985).

Références :

  • Callahan, R., Piccola, F., Gensheimer, K., Parkin, W. E., Prusakowski, J., Scheiber, G., Henry, S. 1981. Epidemiologic notes and reports. Plant poisonings - New Jersey. U.S. Dep. Health Hum. M. M. W. R., 30: 65-67.
  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • El Dirdiri, N. I., Wasfi, I. A., Adam, S. E., Edds, G. T. 1981. Toxicity of Datura stramonium to sheep and goats. Vet. Hum. Toxicol., 23: 241-246.
  • Goldberg, R. E. 1951. The jimsonweed menace. Today's Health, 29: 38-39, 66.
  • Hughes, J. D., Clark, J. A. 1939. Stramonium poisoning. J. Am. Med. Assoc., 112: 2500-2502.
  • Jacobziner, H., Raybin, H. W. 1961. Fatal salicylate intoxication and stramonium poisoning. N. Y. State J. Med., 61: 301-303.
  • Keeler, R. F. 1981. Absence of arthrogryposis in newborn Hampshire pigs from sows ingesting toxic levels of jimsonweed during gestation. Vet. Hum. Toxicol., 23: 413-415.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.
  • Mitchell, J. E., Mitchell, F. N. 1955. Jimson weed (Datura stramonium) poisoning in childhood. J. Pediatr., 47: 227-230.
  • Moore, D. W. 1976. The autumnal high: jimsonweed in North Carolina. N. C. Med. J., 37: 492-494.
  • Nelson, P. D., Mercer, H. D., Essig, H. W., Minyard, J. P. 1982. Jimson weed seed toxicity in cattle. Vet. Hum. Toxicol., 24: 321-325.
  • Stiles, F. C. 1951. Stramonium poisoning. J. Pediatr., 39: 354-356.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Datura stramonium L.
Nom(s) commun(s) :
stramoine commune
Nom de la famille scientifique :
Solanaceae
Nom de famille commun :
morelle

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Datura stramonium

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : stramoine commune - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Toute la plante contient des alcaloïdes, mais ce sont habituellement les feuilles et les graines qui causent des empoisonnements chez les humains et les autres animaux. Même le nectar contient des alcaloïdes susceptibles de contaminer le miel (Cooper and Johnson 1984).

Parties toxiques :

  • feuilles
  • fleurs
  • fruits mûrs
  • graines
  • tiges
  • toutes les parties

Références :

  • Callahan, R., Piccola, F., Gensheimer, K., Parkin, W. E., Prusakowski, J., Scheiber, G., Henry, S. 1981. Epidemiologic notes and reports. Plant poisonings - New Jersey. U.S. Dep. Health Hum. M. M. W. R., 30: 65-67.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • El Dirdiri, N. I., Wasfi, I. A., Adam, S. E., Edds, G. T. 1981. Toxicity of Datura stramonium to sheep and goats. Vet. Hum. Toxicol., 23: 241-246.
  • Hughes, J. D., Clark, J. A. 1939. Stramonium poisoning. J. Am. Med. Assoc., 112: 2500-2502.
  • Jacobziner, H., Raybin, H. W. 1961. Fatal salicylate intoxication and stramonium poisoning. N. Y. State J. Med., 61: 301-303.
  • Keeler, R. F. 1981. Absence of arthrogryposis in newborn Hampshire pigs from sows ingesting toxic levels of jimsonweed during gestation. Vet. Hum. Toxicol., 23: 413-415.
  • Mitchell, J. E., Mitchell, F. N. 1955. Jimson weed (Datura stramonium) poisoning in childhood. J. Pediatr., 47: 227-230.
  • Nelson, P. D., Mercer, H. D., Essig, H. W., Minyard, J. P. 1982. Jimson weed seed toxicity in cattle. Vet. Hum. Toxicol., 24: 321-325.
  • Stiles, F. C. 1951. Stramonium poisoning. J. Pediatr., 39: 354-356.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Dans la plante, on a trouvé plusieurs alcaloïdes dérivés du tropane dont l'hyoscyamine, l'hyoscine (aussi appelée scopolamine) et des traces d'atropine. La concentration totale d'alcaloïdes varie de 0,25 à 0,7 %. Ces substances se trouvent également dans le nectar de la plante et peut contaminer le miel (Cooper and Johnson 1984, Cheeke and Schull 1985).

Produits chimiques toxiques :

  • atropine
  • hyoscine(scopolamine)
  • hyoscyamine

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Jacobziner, H., Raybin, H. W. 1961. Fatal salicylate intoxication and stramonium poisoning. N. Y. State J. Med., 61: 301-303.
  • Keeler, R. F. 1981. Absence of arthrogryposis in newborn Hampshire pigs from sows ingesting toxic levels of jimsonweed during gestation. Vet. Hum. Toxicol., 23: 413-415.
  • Moore, D. W. 1976. The autumnal high : jimsonweed in North Carolina. N. C. Med. J., 37: 492-494.
  • Nelson, P. D., Mercer, H. D., Essig, H. W., Minyard, J. P. 1982. Jimson weed seed toxicity in cattle. Vet. Hum. Toxicol., 24: 321-325.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Chez les bovins, les symptômes sont l'incoordination, l'agitation et l'accélération du rythme respiratoire. Nelson et al. (1982) ont mené des expériences sur des génisses; ils leur ont donné à manger une diète normale incluant des quantités variables de graines de stramoine commune qui contenaient 0,26 % d'atropine et 0,55 % d'hyoscine. Chez des bovins, la mort semblait peu probable surtout parce que l'atonie du rumen et l'anorexie limitaient l'absorption à des quantités non létales. La dose toxique est d'environ 2,9 mg d'atropine et 0,5 mg d'hyoscine par kilogramme de poids corporel, ce qui représente environ 107 graines par kilogramme de poids corporel.

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.
  • Nelson, P. D., Mercer, H. D., Essig, H. W., Minyard, J. P. 1982. Jimson weed seed toxicity in cattle. Vet. Hum. Toxicol., 24: 321-325.

Chèvres

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Des chèvres ont été empoisonnées par l'ingestion de stramoine commune. Lors d'expériences, l'ingestion de feuilles et de fruits frais a provoqué des troubles de la locomotion, des tremblements ainsi qu'un état de somnolence et de prostration. À l'autopsie, on a constaté que les poumons étaient congestionnés, que le foie était hémorragique et gras et que le coeur était dilaté avec des hémorragies. Le cortex rénal était jaune pâle et la partie médullaire était hémorragique. Dans de nombreux tubules rénaux, les cellules étaient également dégénérées (El Dirdiri et al. 1981).

Références :

  • El Dirdiri, N. I., Wasfi, I. A., Adam, S. E., Edds, G. T. 1981. Toxicity of Datura stramonium to sheep and goats. Vet. Hum. Toxicol., 23: 241-246.

Chevaux

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les symptômes d'empoisonnement par les espèces du genre Datura sont la bouche sèche, la mydriase, la peau sèche et chaude, et parfois une rougeur de la face et du cou. Les hallucinations sont communes ainsi que la vision embrouillée, des mouvements sans but, la nausée, le délire et parfois le coma et la mort. Il se produit une tachycardie et une température élevée. On recommande un traitement à la physostigmine à raison de 0,5 mg pour les enfants et de 2 mg pour les adultes (Moore 1976, Cooper and Johnson 1984, Lampe and McCann 1985).

Références :

  • Callahan, R., Piccola, F., Gensheimer, K., Parkin, W. E., Prusakowski, J., Scheiber, G., Henry, S. 1981. Epidemiologic notes and reports. Plant poisonings - New Jersey. U.S. Dep. Health Hum. M. M. W. R., 30: 65-67.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Goldberg, R. E. 1951. The jimsonweed menace. Today's Health, 29: 38-39, 66.
  • Hughes, J. D., Clark, J. A. 1939. Stramonium poisoning. J. Am. Med. Assoc., 112: 2500-2502.
  • Jacobziner, H., Raybin, H. W. 1961. Fatal salicylate intoxication and stramonium poisoning. N. Y. State J. Med., 61: 301-303.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.
  • Mitchell, J. E., Mitchell, F. N. 1955. Jimson weed (Datura stramonium) poisoning in childhood. J. Pediatr., 47: 227-230.
  • Moore, D. W. 1976. The autumnal high : jimsonweed in North Carolina. N. C. Med. J., 37: 492-494.
  • Stiles, F. C. 1951. Stramonium poisoning. J. Pediatr., 39: 354-356.

Moutons

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Chez les moutons, l'empoisonnement par la stramoine commune produit des symptômes tels que des troubles de la locomotion, une respiration rapide, une incapacité à se tenir debout et la mort. Des moutons auxquels on avait fait manger des feuilles et des fruits de stramoine commune à l'état frais dans le cadre d'une expérience sont tombés malades et sont morts (El Dirdiri et al. 1981). L'autopsie a révélé une congestion des poumons, un coeur dilaté et un foie hémorragique et gras. Le cortex rénal était jaune pâle et la partie médullaire était hémorragique. Les moutons qui avaient consommé 10 g/kg/jour sont morts en moins de 38 jours.

Références :

  • El Dirdiri, N. I., Wasfi, I. A., Adam, S. E., Edds, G. T. 1981. Toxicity of Datura stramonium to sheep and goats. Vet. Hum. Toxicol., 23: 241-246.

Porcs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Chez les porcs, les symptômes sont l'incoordination, une démarche raide, la dilatation des pupilles et un état de somnolence. Des rapports anciens permettaient de penser que chez des truies en gestation, l'ingestion de stramoine commune pouvait provoquer l'arthrogrypose chez les porcelets nouveaux- nés, mais Keeler (1981) effectué des expériences et établi que ce n'était pas le cas. D'autres études ont permis de montrer que les porcs pouvaient ingérer des graines contenant de 0,2 à 0,6 % d'alcaloïdes à raison de 2,2 mg/kg de poids corporel sans souffrir de symptômes marqués. Comme les graines de stramoine commune ont mauvais goût, les animaux les rejettent et ils risquent donc peu d'en ingérer des quantités létales (Cheeke and Schull 1985).

Références :

  • Keeler, R. F. 1981. Absence of arthrogryposis in newborn Hampshire pigs from sows ingesting toxic levels of jimsonweed during gestation. Vet. Hum. Toxicol., 23: 413-415.

Poulets

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Cheeke, P. R., Shull, L. R. 1985. Natural toxicants in feeds and poisonous plants. AVI Publishing Company, Inc., Westport, Conn., USA. 492 pp.

Une autre recherche?