trompette dorée (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La trompette dorée (Allamanda cathartica) est une plante grimpante ornementale d'intérieur bien adaptée à la culture en serre. On la considère comme toxique, mais il n'existe pas de preuve concluante à cet effet. Autrefois, on employait la plante comme cathartique. L'ingestion des fruits peut déranger l'estomac (Kingsbury 1964; Hardin and Arena 1969).

On signale le cas d'un jeune garçon qui avait sucé le bout de la tige de cette plante. Il a ensuite ressenti des nausées, il a eu de la fièvre et les lèvres enflées. Chez certaines personnes, le contact de la sève provoque une irritation cutanée passagère (Morton 1962).

Références :

  • Hardin, J. W., Arena, J. M. 1969. Human poisoning from native and cultivated plants. Duke University Press, Durham, N.C., USA. 167 pp.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.
  • Morton, J. F. 1962. Ornamental plants with toxic and or irritant properties. II. Proc. Fla. State Hortic. Soc., 75: 484-491.

Nomenclature :

Nom scientifique
Allamanda cathartica L.
Nom(s) commun(s
trompette dorée
Nom de la famille scientifique
Apocynaceae
Nom de famille commun
apocyn

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Allamanda cathartica

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. , Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

Une plante ou parties d'une plante utilisées à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison.

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976.Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : trompette dorée - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Les fruits et le liquide vacuolaire de la tige et des feuilles de cette plante contiennent une toxine non identifiée (Hardin and Arena 1969). Au Canada, elle n'est cultivée que comme plante ornementale d'intérieur et on la trouve plutôt dans les serres parce qu'il s'agit d'une grande plante grimpante.

Parties toxiques :

  • fruits mûrs
  • jus de la plante

Références :

  • Hardin, J. W., Arena, J. M. 1969. Human poisoning from native and cultivated plants. Duke University Press, Durham, N.C., USA. 167 pp.
  • Kingsbury, J. M. 1964. Poisonous plants of the United States and Canada. Prentice-Hall Inc., Englewood Cliffs, N.J., USA. 626 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Hardin, J. W., Arena, J. M. 1969. Human poisoning from native and cultivated plants. Duke University Press, Durham, N.C., USA. 167 pp.
  • Morton, J. F. 1962. Ornamental plants with toxic and or irritant properties. II. Proc. Fla. State Hortic. Soc., 75: 484-491.

Une autre recherche?