Vipérine (Nom commun)

Informations générales sur l'intoxication :

La vipérine (Echium vulgare) est une plante bisannuelle acclimatée qu'on trouve dans les champs et les terrains vagues de tout le Canada. Les poils cassants qu'on trouve sur cette plante irritent la peau. Aucun auteur ne précise si l'irritation est purement mécanique ou si elle est produite par des substances chimiques présentes dans les poils ou sur les feuilles et les tiges. Il est possible que cette plante contienne également des alcaloïdes de type pyrrolizidine, y compris de l'héliosupine (Cheeke 1989, Cooper et Johnson 1984). On ne signale aucun cas d'empoisonnement par cette plante. La vipérine à feuilles de plantain (Echium lycopsis L. = Echium plantagineum L.) a été récoltée un certain nombre de fois au Canada, mais elle ne survit pas. Cette espèce contient plusieurs alcaloïdes de type pyrrolizidine dont l'échimidine, l'échiumine et l'héliotrine; elle a tué des chevaux et provoqué des dommages au foie de moutons en Australie (Cooper et Johnson 1984, Cheeke 1989). Lampe et McCann (1985) traitent de la toxicité des deux espèces chez des humains qui avaient bu des infusions contenant de l'Echium spp. Une consommation chronique peut provoquer la maladie veino-occlusive du foie (syndrome de Budd-Chiari) accompagnée d'une thrombose de la veine hépatique menant à la cirrhose. La vipérine à feuilles de plantain (Echium lycopsis), dont il est question ci-dessus, contient des substances qui peuvent avoir ces effets, mais elle ne semble pas survivre au Canada. Aucun auteur ne fait état d'empoisonnements de ce type dus à la vipérine, mais cette plante contient peut-être des alcaloïdes de type pyrrolizidine (Cheeke 1989). Il convient donc d'être prudent et on ne devrait pas consommer d'infusions contenant l'une ou l'autre de ces plantes.

Références :

  • Cheeke, P. R. 1989. Pyrrolizidine alkaloid toxicity and metabolism in laboratory animals and livestock. Pages 1-22 in Cheeke, P. R., ed. Toxicants of plant origin. Vol. I. Alkaloids. CRC Press, Inc., Boca Raton, Fla., USA. 335 pp.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.
  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Echium vulgare L.
Nom(s) commun(s) :
vipérine
Nom de la famille scientifique :
Boraginaceae
Nom de famille commun :
bourrache

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Echium vulgare

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada, Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/ Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan
  • Terre-Neuve

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : Vipérine - Google search

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Les poils cassants qui couvrent la tige et les feuilles se brisent et se plantent dans la peau, où ils produisent une inflammation sévère (Muenscher 1975).

Parties toxiques :

  • poils

Références :

  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Cheeke (1989) signale que la vipérine contient des alcaloïdes de type pyrrolizidine, mais il ne donne pas plus de détails. La vipérine à feuilles de plantain (Echium lycopsis), qui appartient au même genre, contient plusieurs alcaloïdes qui ont provoqué l'intoxication d'animaux en Australie.

Produits chimiques toxiques :

  • substance chimique inconnue

Références :

  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les poils présents sur la vipérine produisent une démangeaison intense ainsi qu'une irritation de la peau (Muenscher 1975).

References :

  • Lampe, K. F., McCann, M. A. 1985. AMA Handbook of poisonous and injurious plants. American Medical Assoc. Chicago, Ill., USA. 432 pp.

Une autre recherche?