Dicentra cucullaria (Nom scientifique)

Informations générales sur l'intoxication :

Le dicentre à capuchon (Dicentra cucullaria) est une plante indigène qui pousse dans les boisés riches de l'est du Canada. Dans des conditions expérimentales, on a établi qu'elle provoquait une intoxication chez les bovins qui l'ingéraient. Les symptômes les plus graves étaient produits par les tubercules souterrains. Lorsque les animaux ont ingéré des tubercules à raison de 2 kg/100 kg de poids corporel, divers symptômes sont apparus y compris des tremblements et des convulsions (Black et al. 1923). Les intoxications peuvent se produire au printemps, lorsque le sol est mou et que les tubercules peuvent être déterrés.

Références :

  • Black, O. F., Eggleston, W. W., Kelly, J. W., Turner, H. C. 1923. Poisonous properties of Bikukulla cucullaria (Dutchman's-breeches) and B. canadensis (squirrel-corn). J. Agric. Res., 23: 69-78.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Dicentra cucullaria (L.) Bernh.
Nom(s) commun(s) :
dicentre à capuchon
Nom de la famille scientifique :
Fumariaceae
Nom de famille commun :
frumeterre

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Dicentra cucullaria

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. , Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Île-du-Prince-Édouard
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : Dicentra cucullaria - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

Lors d'expériences, on a donné cette plante à manger à des bovins; les tubercules souterrains produisaient plus de symptômes que les parties aériennes (Black et al. 1923).

Parties toxiques :

  • Feuilles
  • Tubercules

Références :

  • Black, O. F., Eggleston, W. W., Kelly, J. W., Turner, H. C. 1923. Poisonous properties of Bikukulla cucullaria (Dutchman's-breeches) and B. canadensis (squirrel-corn). J. Agric. Res., 23: 69-78.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Dans les espèces du genre Dicentra, on a trouvé plusieurs alcaloïdes d'isoquinoline dont l'aporphine et la protopine. On ignore le degré de toxicité de ces substances (Black et al. 1923). La protopine est également présente dans le pavot somnifère (Papaver somniferum).

Produits chimiques toxiques :

  • Aporphine
  • Protopine

Références :

  • Black, O. F., Eggleston, W. W., Kelly, J. W., Turner, H. C. 1923. Poisonous properties of Bikukulla cucullaria (Dutchman's-breeches) and B. canadensis (squirrel-corn). J. Agric. Res., 23: 69-78.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B.: Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les animaux ayant consommé cette plante dans le cadre d'une expérience sont devenus nerveux, couraient en tous sens, régurgitaient violemment, étaient pris de tremblements et de convulsions et tombaient avec les jambes étendues et raides. Ils pouvaient ensuite se relever et finissaient par se rétablir (Black et al. 1923).

Références :

  • Black, O. F., Eggleston, W. W., Kelly, J. W., Turner, H. C. 1923. Poisonous properties of Bikukulla cucullaria (Dutchman's-breeches) and B. canadensis (squirrel-corn). J. Agric. Res., 23: 69-78.

Une autre recherche?