Iris pseudacorus (Nom scientifique)

Informations générales sur l'intoxication :

L'iris des marais (Iris pseudacorus) est une plante acclimatée qui pousse dans les zones humides de certaines régions du sud du Canada. Il a empoisonné des bovins et des porcs, et il est possible que l'ingestion de rhizomes produise des symptômes semblables chez les humains. Les liquides de la plante produisent des dermatites chez les personnes sensibles. En Colombie- Britannique, des bovins ont été empoisonnés par une espèce d'iris cultivée produisant des fleurs bleues, qui n'a pas été identifiée. Les symptômes d'intoxication sont présentés dans la partie portant sur la présente espèce (Bruce 1920, Cooper and Johnson 1984).

Références :

  • Bruce, E. A. 1920. Iris poisoning of calves. J. Am. Vet. Med. Assoc., 56: 72-74.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Iris pseudacorus L.
Nom(s) commun(s) :
iris de marais
Nom de la famille scientifique :
Iridaceae
Nom de famille commun :
iris

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Iris pseudacorus

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. , Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Manitoba
  • Nouvelle-Écosse
  • Ontario
  • Québec

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063. 94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images: Iris pseudacorus - Recherche Google

Des notes sur Parties des plantes toxiques :

L'ingestion du rhizome produit des intoxications chez les animaux, et les liquides de la plante causent des dermatites chez les personnes sensibles (Cooper and Johnson 1984).

Parties toxiques :

  • jus de la plante
  • rhizome

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

On suppose que la toxine présente dans les espèces du genre Iris est l'iridine, un glycoside, mais cela n'a pas été confirmé (Cooper and Johnson 1984).

Produits chimiques toxiques :

  • iridine

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain:

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

En Europe, il semble que l'ingestion du rhizome d'iris des marais ait causé des diarrhées et la production de selles sanguinolentes chez des bovins. La toxine résiste au séchage parce que la présence d'iris des marais dans le foin provoque des diarrhées (Cooper and Johnson 1984).

Dans un cas survenu en Colombie-Britannique, des bovins ont ingéré des rhizomes d'une espèce d'iris non identifiée produisant des fleurs bleues. Trois veaux ont eu divers symptômes et sont morts en moins de 4 jours. Les premiers symptômes à se manifester étaient le décubitus et une salivation excessive. Les glandes de la tête et de la gorge étaient durcies et agrandies. Sur les lèvres et le museau, il est apparu des plaies gonflées qui sont devenues des croûtes jaunâtres irritant les animaux. Ceux-ci ont ressenti des douleurs abdominales aiguës et produit des selles sanguinolentes, puis ils sont morts. L'autopsie a montré une irritation des estomacs inférieurs et des intestins. Les reins, le foie et la rate étaient très foncés. Malheureusement il n'a pas été possible d'identifier l'iris en question (Bruce 1920). On doit empêcher le bétail d'avoir accès à toutes les espèces d'iris, qu'elles poussent à l'état sauvage ou dans les jardins, parce que leur ingestion peut produire des empoisonnements.

Références :

  • Bruce, E. A. 1920. Iris poisoning of calves. J. Am. Vet. Med. Assoc., 56: 72-74.
  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Humains

Symptômes généraux de l'intoxication :

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Porcs

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Les porcs qui mangent des rhizomes souffrent de diarrhée; une truie a eu une hémorragie, a avorté et est morte (Cooper and Johnson 1984).

Références :

  • Cooper, M. R., Johnson, A. W. 1984. Poisonous plants in Britain and their effects on animals and man. Her Majesty's Stationery Office, London, England. 305 pp.

Une autre recherche?