Suckleya suckleyana (Nom scientifique)

Informations générales sur l'intoxication :

Suckleya suckleyana est une plante indigène du sud de la Saskatchewan et du sud de l'Alberta. Dans l'ouest des États-Unis, elle a causé la perte de bovins et peut-être de moutons. Normalement, les animaux ne la mangent pas; cependant, en cas de rareté du fourrage, elle est parfois consommée en quantités suffisantes pour causer la mort. Elle contient un glycoside cyanogénétique inconnu qui, en cas d'ingestion de quantités suffisantes, libère du cyanure dans l'organisme de l'animal, ce qui déclenche une hypoxie cytotoxique. Des expériences menées sur des bovins, des moutons, des lapins de laboratoire et des cobayes ont permis de montrer le potentiel cyanogénétique de Suckleya suckleyana. La plante n'est pas commune dans le sud des Prairies et n'est habituellement pas mangée par les animaux, mais des cas d'intoxication sont tout de même possibles (Thorp and Deem 1938, Berry and Gonzales 1986).

Références :

  • Thorp, F., Deem, A. W. 1938. Suckleya suckleyana, a poisonous plant. J. Am. Vet. Med. Assoc., 47: 192-197.

Nomenclature :

Nom scientifique :
Suckleya suckleyana (Torr.) Rydb.
Nom(s) commun(s) :
Suckleya
Nom de la famille scientifique :
Chenopodiaceae
Nom de famille commun :
chénopode

Visitez ITIS*ca pour plus d'information taxonomique : Suckleya suckleyana

Références :

  • Agriculture Quebec. 1975. Noms des maladies des plantes du Canada/ Names of plant diseases in Canada. Quebec City, Que., Canada. 288 pp.
  • Alex, J. F., Cayouette, R., Mulligan, G. A. 1980. Common and botanical names of weeds in Canada/Noms populaire et scientifiques des plantes nuisibles du Canada. Revised. Agric. Can. Publ., Ottawa, Ont., Canada. 132 pp.
  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Scoggan, H. J. 1978, 1979. The flora of Canada. Nat. Mus. Nat. Sci. (Ottawa) Publ. Bot. 7(1)-7(4). 1711 pp.
  • Van Wijk, H. L. 1911. A dictionary of plant names. Martinus Nijhoff, The Hague, The Netherlands. 1444 pp.
  • Victorin, M. 1964. Flore Laurentienne. 2nd ed. Univ. Montreal, Montreal, Que., Canada. 952 pp.

Information géographique

  • Alberta
  • Colombie-Britannique

Références :

  • Bailey, L. H., Bailey, E. Z. 1976. Hortus third. Revised. MacMillan, New York, N.Y., USA. 1290 pp.
  • Boivin, B. 1966, 1967. Énumération des plantes du Canada. Provencheria 6. Nat. Can. (Que.) 93: 253-274; 371-437; 583-646; 989-1063.94: 131-157; 471-528; 625-655.

Photo ou dessin

Images : Suckleya suckleyana - Recherche Google

Parties toxiques :

  • feuilles
  • tiges

Références :

  • Berry, T. J., Gonzales, P. 1986. Do your cattle-owning clients know about this poisonous range plant? Vet. Med., 81: 1055-1056.

Des notes sur Produits chimiques toxiques :

Suckleya suckleyana contient un glycoside cyanogénétique inconnu. En cas d'ingestion, du cyanure est libéré dans l'organisme de l'animal. Des mesures ont montré que le potentiel cyanogénétique de la plante se situait entre 0,01 et 0,24 %. Après un jeûne, des moutons ont été nourris de force à l'aide de grandes quantités de plantes ayant un potentiel cyanogénétique de 0,011 %, et ils ont montré des symptômes passagers. L'ingestion de plantes où l'on avait mesuré un potentiel cyanogénétique de 0,0364 % s'est avérée mortelle pour des bovins, des cobayes et des moutons (Thorp and Deem 1938).

Produits chimiques toxiques :

  • substance chimique inconnue

Références :

  • Berry, T. J., Gonzales, P. 1986. Do your cattle-owning clients know about this poisonous range plant? Vet. Med., 81: 1055-1056.
  • Thorp, F., Deem, A. W. 1938. Suckleya suckleyana, a poisonous plant. J. Am. Vet. Med. Assoc., 47: 192-197.

Intoxication chez les animaux et chez l'humain :

N.B. : Si le nom d'une espèce animale est inscrit sans plus de précisions, c'est parce que les documents publiés depuis 1993 ne renferment aucune explication détaillée.

Bovins

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

En cas d'ingestion de grandes quantités de cette plante, du cyanure est libéré dans l'organisme des bovins. Les symptômes sont les suivants : yeux vitreux, secousses musculaires, urine s'écoulant goutte à goutte, démarche chancelante, cyanose, pouls rapide et faible, respiration laborieuse, spasmes et mort par asphyxie. L'autopsie a montré un sang noir, une congestion de la muqueuse des replis de la caillette et de la première partie du duodénum, ainsi qu'une distension de la vessie. Le traitement est le suivant : administration de nitrate de sodium et de thiosulfate de sodium par voie intraveineuse et d'un laxatif pour éliminer les matières végétales présentes dans le rumen (Thorpe and Deem 1938, Berry and Gonzales 1986).

Références :

  • Thorp, F., Deem, A. W. 1938. Suckleya suckleyana, a poisonous plant. J. Am. Vet. Med. Assoc., 47: 192-197.

Moutons

Symptômes généraux de l'intoxication :

Informations sur l'intoxication :

Sur les pâturages de l'ouest des États-Unis, on pense que des moutons sont morts après avoir consommé (Suckleya suckleyana). Dans des conditions expérimentales, des moutons qu'on avait nourris de force à l'aide de (Suckleya suckleyana) ont été intoxiqués et sont morts. Ils ont montré des symptômes semblables à ceux observés chez les bovins qui étaient morts d'hypoxémie cytotoxique (Thorpe and Deem 1938).

Références :

  • Thorp, F., Deem, A. W. 1938. Suckleya suckleyana, a poisonous plant. J. Am. Vet. Med. Assoc., 47: 192-197.

Une autre recherche?